Skip to main content Skip to Navigation Skip to Footer

Directives concernant les poux de tête

En vertu du Règlement de l’Ontario 558/91 pris en application de la Loi sur la protection et la promotion de la santé, la pédiculose (poux de tête) n’est pas inscrite sur la liste des maladies transmissibles. Par conséquent, les conseils de santé considèrent les poux de tête comme une nuisance plutôt qu’un danger pour la santé.

Le niveau de service maintenant offert par le Bureau de santé Porcupine, et qui s’appliquent aux conseils scolaires qui prennent des mesures à l’égard des poux de tête dans les écoles, est issu du mandat de la Loi sur la protection de la santé.

Les changements apportés dans la prestation des services de lutte contre les poux de tête par le bureau de santé ont incité les conseils scolaires à travailler de concert avec le médecin hygiéniste dans le but de prendre des mesures pour fournir un niveau de service de base sur tout le territoire du Bureau de santé Porcupine.

Le but de l’information fournie dans le présent document est :

  • d’offrir un niveau de service égal dans toutes les écoles
  • d’offrir une méthode pour lutter contre les poux de tête et enrayer leur propagation dans les écoles et la collectivité
  • d’informer les parents, les enseignants, les élèves et le personnel du conseil scolaire sur les poux de tête.

Afin qu’un programme de lutte contre les poux de tête soit efficace, il est nécessaire que tous les groupes principaux travaillent ensemble:

  • organisme de santé local
  • conseillers scolaires, directeurs, enseignants, élèves, secrétaires, concierges
  • collectivité locale (parents et professionnels de la santé).

Au bout du compte, il revient aux parents ou au tuteur de l’enfant de protéger la santé, la sécurité et le bien-être de celui-ci. Si un enfant a la tête infestée de poux, les parents ont la responsabilité d’administrer un traitement immédiatement pour enrayer l’infestation et de prendre toutes les précautions nécessaires à la maison pour éviter la transmission des poux de tête aux autres membres de la famille.

À qui revient cette tâche?

La lutte contre les poux de tête est efficace lorsque tout le monde y met du sien.  Les parents, les enseignants et les élèves, et les bureaux de santé ont tous un rôle à jouer à cet égard.

Rôle des parents

  1. Examiner chaque semaine la tête de leur enfant pour repérer des signes d’infestation.
  2. Aviser l’école de cas soupçonnés d’infestation.
  3. Entreprendre un traitement pour éliminer les poux et informer l’école qu’un traitement a été fait.

Rôle de l’école et l’enseignant

  1. Distribuer de l’information sur les poux de tête aux familles des élèves au début de l’année scolaire ou au besoin.
  2. Distribuer de l’information dans les classes où  la présence de poux de tête est soupçonnée.
  3. Aviser le parent ou le tuteur de l’enfant par lettre (ou formulaire) lorsque ce dernier est porteur de poux de tête. Aviser le parent ou le tuteur de la politique d’exclusion de l’école et de réintégration en classe de l’élève.
  4. Signaler les cas soupçonnés d’infestation au directeur.

Rôle du bureau de santé communautaire/de la santé publique

  1. Aider à fournir sur demande du matériel didactique et des consultations au personnel, aux élèves et aux parents.
  2. Donner sur demande des séances d’information aux élèves, au personnel et aux parents.
  3. Donner sur demande une formation en matière de lutte contre les poux de tête au personnel de l’école, aux bénévoles et aux parents.

Communication de l’information

Avant ou pendant la première semaine d’école en septembre, le directeur de l’école devrait fournir à tout le personnel:

  • de l’information concernant la détection de poux tête
  • un protocole sur les procédures de l’école à l’égard d’un élève soupçonné d’avoir des poux de tête.

Au début de l’année scolaire, préférablement avant la fin de septembre, le directeur de l’école devrait inclure, dans le premier bulletin d’information à l’intention des parents, une lettre dont le but est de:

  • fournir de l’information concernant les poux de tête
  • préciser la responsabilité des parents et faire état de la nécessité de collaborer avec l’école

Le directeur devrait donner aux parents des rappels généraux concernant la lutte contre les poux de tête (p. ex. un court paragraphe dans le bulletin d’information de l’école) ou à  l’occasion d’une réunion régulière avec les parents (p. ex. rencontre parents-enseignants, journée portes ouvertes de l’école,  etc.)

Le Bureau de santé Porcupine, peut participer à des présentations à l’intention des parents pour les renseigner sur les faits, les mythes, le dépistage et le traitement concernant les poux de tête.

Que faire si on trouve des poux de tête?

Lorsqu’il est confirmé qu’un élève a des poux de tête :

  1. Le directeur devrait communiquer avec le parent ou le tuteur pour qu’il vienne chercher l’enfant à l’école et lui donné les renseignements sur le traitement nécessaire contre les poux de tête.
  2. S’il ne peut communiquer avec le parent ou le tuteur, faire sortir l’enfant de la classe, à sa discrétion, jusqu’à la fin de la journée de classe.
  3. Le directeur devrait veiller à ce que tous les élèves qui sont dans la même classe que l’enfant atteint de poux de tête reçoivent une lettre pour aviser tous les autres parents de la situation.

Exemple de lettre destinée aux parents 

Renseignements sur les poux de tête pour les parents

Fiche d'informations imprimable