Skip to main content Skip to Navigation Skip to Footer

Loi de 2015 pour des choix santé dans les menus

Kaitlyn Comeau BScAHN, RD

Depuis le 1er janvier 2017, toutes les chaînes de services alimentaires ayant plus de 20 succursales en Ontario doivent publier le nombre de calories compris dans les produits alimentaires et les boissons qu’ils vendent. Cela fait partie de la Loi de 2015 pour des choix santé dans les menus.

Plusieurs Canadiens se rendent aux restaurants, consomment des mets à emporter ou s’arrêtent régulièrement pour manger une gâterie. Nous savons que le fait de manger à l’extérieur de la maison est associé à une consommation plus élevée de calories et à un gain de poids. L’étiquetage nutritionnel des menus peut aider les consommateurs à faire des choix éclairés et à discuter d’options saines. Cela peut également encourager les restaurants à cuisiner avec des ingrédients plus nutritifs et plus faibles en calories ou à utiliser des méthodes de cuisson plus saines. 

Nous avons besoin de calories tous les jours pour alimenter nos fonctions corporelles de base et notre activité physique. Nous mangeons et buvons pour obtenir cette énergie qui est mesurée en calories. Bien qu’il soit important de tenir compte des calories, celles-ci ne sont pas toujours représentatives du caractère nutritif de nos aliments. Prenons, par exemple, les avocats et les frites. Une portion d’avocats pourrait être égale à une portion de frites en calories, mais un avocat contient une grande quantité de matières grasses insaturées saines alors que les frites sont riches en matières grasses saturées (le mauvais type de matières grasses). Il est toujours important de considérer la nourriture dans son ensemble, la manière dont celle-ci est préparée et la taille des portions.

Pour en savoir plus sur la Loi pour des choix santé dans les menus, visitez le site Web suivant : ontario.ca/fr/page/teneur-en-calories-dans-les-menus.