Skip to main content Skip to Navigation Skip to Footer
page banner image

Les masques et les couvre-visages

À compter du samedi 3 octobre 2020 le gouvernement de l’Ontario impose le port du masque à l'intérieur des établissements de toute la province, c’est-à-dire les entreprises, les installations et les lieux de travail, à quelques exceptions près. L'utilisation d'un couvre-visage ne remplace pas la nécessité d'autres mesures de santé publique telles que l'éloignement physique, l'hygiène fréquente des mains et le maintien à la maison en cas de malaise.

FAQ – Port obligatoire des couvre-visages

À quoi sert un couvre-visage?

Le port d’un couvre-visage contribue à emprisonner les gouttelettes respiratoires qui pourraient propager la COVID-19 et à protéger les gens autour de vous. Votre couvre-visage doit être placé et bien ajusté autour de votre nez, de votre bouche et de votre menton.

Quelle est la façon appropriée de porter un couvre-visage?

Pour le mettre :

1. Lavez-vous les mains.*
2. Mettez votre couvre-visage et ajustez-le autour de votre visage (de sorte à couvrir votre nez et votre bouche).
3. Évitez de toucher l’intérieur du couvre-visage.
4. Ne partagez pas votre couvre-visage avec d’autres personnes.
5. Si le couvre-visage devient légèrement humide ou souillé, changez-le. 

Pour l'enlever :

1. Lavez-vous les mains.*
2. Jetez-le dans le sac à déchets d’une poubelle (dans le cas d’un masque jetable).
3. Lavez-vous les mains de nouveau.

*Lavez-vous les mains avant de mettre votre masque, avant de le toucher ou de l’ajuster, avant de l’enlever et après l’avoir enlevé. 

La série de protection personnelle : les masques non médicaux

Cette vidéo, dans la série de protection personnelle du Bureau de santé Porcupine, montre comment mettre et enlever un masque non medical de manière sécuritaire.

Quel type de masque devrais-je porter? J’ai entendu parler de masques et de couvre-visages. Quelle est la différence entre les deux?

Il existe de nombreux types de masques et de couvre-visages, notamment des masques en tissu pouvant être lavés et réutilisés, des couvre-visages, comme des bandeaux, des écharpes ou des linges, des masques jetables à usage unique et des masques médicaux. 

Un couvre-visage est un moyen de couvrir votre bouche et votre nez pour éviter que vos gouttelettes (projetées lorsque vous respirez, parlez, toussez ou éternuez) contaminent les autres ou se déposent sur des surfaces. De nombreux articles peuvent servir de couvre-visage, dont les masques en tissu non médicaux, les bandeaux ou les écharpes. 

Les masques médicaux comprennent les masques chirurgicaux, les masques d’intervention médicale et les respirateurs (comme les masques N95). Ces masques doivent être réservés aux travailleurs des soins de santé et aux autres personnes qui prodiguent des soins directs aux patients atteints de la COVID-19.

N’utilisez pas de masques ou de couvre-visages fabriqués de plastique ou d’autres matériaux qui gênent la respiration.

Quelle est la différence entre un masque médical (masque chirurgical) et un masque non médical (en tissu)?

Les masques médicaux font partie de l’équipement de protection individuelle (ÉPI). Le masque médical est utilisé avec d’autres types d’ÉPI (p. ex., écran facial, blouse, etc.) pour protéger la personne qui le porte contre une infection à la COVID-19. Les masques médicaux protègent également les autres personnes contre une exposition à la COVID-19. Ces masques sont conçus pour être jetés après chaque utilisation. 

Les masques non médicaux (masques en tissu, masques réutilisables ou jetables) ne sont pas certifiés comme étant de qualité médicale. Ils sont utilisés pour protéger les autres personnes autour de la personne qui porte le masque. Les masques non médicaux (à deux ou à trois couches) ne font pas partie de l’ÉPI et ne doivent pas être utilisés dans des situations exigeant l’utilisation d’ÉPI (p. ex., prestation de soins de santé).  

Quelles sont les caractéristiques d’un masque dont je dois tenir compte?

  • Le masque doit être fabriqué au moins de deux couches de tissu tissé serré, comme du coton ou du lin.
  • Si possible, utilisez un masque à trois couches ou de deux couches avec un filtre.
  • Il doit avoir deux couleurs de tissu afin de pouvoir distinguer les faces intérieure et extérieure.
  • Le tissu le plus confortable doit se trouver à l’intérieur, contre le visage.
  • Il ne doit pas y avoir de coutures autour de la bouche et du nez (car de l’air pourrait s’échapper).
  • Le masque doit demeurer intact et conserver sa forme après le lavage et le séchage.
  • Le masque doit être bien ajusté autour de votre nez et de votre bouche et bien installé sur votre tête à l’aide d’attaches ou autour de vos oreilles à l’aide de bandes élastiques.
  • Il convient de noter que les bandes élastiques rondes peuvent être plus confortables autour des oreilles qu’une large bande élastique plate.

Comment doit-on fabriquer un masque non médical?

Les masques non médicaux doivent être fabriqués d’au moins deux couches de tissu tissé serré (p. ex., coton ou lin), de préférence avec des couches de tissus différents. Ils doivent être bien ajustés sur le visage afin de créer une barrière appropriée pour contenir les gouttelettes respiratoires de la personne qui porte le masque.

Une troisième couche (filtre) peut offrir une certaine protection à la personne qui porte le masque, car cette couche permet de filtrer l’air que la personne respire. Toutefois, les couches supplémentaires peuvent rendre la respiration plus difficile.  

  • Les filtres peuvent être à usage unique et jetables après l’utilisation du masque. Ces filtres s’insèrent dans une pochette entre les couches de tissu. Un mouchoir ou un essuie-tout sont des exemples de filtres à usage unique appropriés.
  • Il y a aussi certains filtres qui peuvent être lavés et réutilisés. Ces filtres réutilisables s’insèrent dans une pochette entre les couches de tissu. Ils peuvent également être cousus dans le masque. Les filtres réutilisables comprennent les filtres en tissu, par exemple, une troisième couche de coton ou de lin, ou une couche de tissu en polypropylène non tissé (comme le matériel utilisé pour l’artisanat).

Les matériaux comme le plastique, les feuilles de séchage, les lingettes nettoyantes ou désinfectantes ou d’autres matériaux contenant des produits chimiques peuvent entraîner des difficultés respiratoires et causer des irritations des voies respiratoires ou de la peau.  

Est-ce que les masques à trois couches fonctionnent mieux que ceux à deux couches?

L’Agence de la santé publique du Canada et l’Organisation mondiale de la Santé recommandent l’utilisation d’un masque non médical à trois couches.

En théorie, un masque à trois couches doté d’une couche filtrante peut offrir plus de protection à la personne qui le porte, comparativement à un masque à deux couches. 

Si une personne cherche à se procurer un nouveau masque, un masque à trois couches fait maison ou acheté doté d’une couche filtrante jetable ou réutilisable peut offrir une meilleure filtration des gouttelettes respiratoires et des aérosols, comparativement à un masque à deux couches. 

Le port d’un masque non médical (à deux ou à trois couches) est requis dans tous les lieux publics fermés et lorsque les personnes ne peuvent pas maintenir une distance physique par rapport aux personnes qui ne font pas partie de leur foyer immédiat. Afin de prévenir de manière efficace la propagation de la COVID-19, il est important de porter le masque non médical correctement chaque fois :

  • Le masque doit être bien ajusté sur la tête et le visage afin de couvrir complètement le nez, la bouche et le menton.
  • Il doit permettre de respirer facilement.
  • Il ne doit pas être doté d’une soupape d’expiration.
  • Il doit être confortable afin d’éviter de le toucher pour l’ajuster.
  • Il doit conserver sa forme après le lavage et le séchage.

Devrais-je jeter mes masques à deux couches?

Le plus important, c’est que les gens continuent à toujours porter un masque non médical et qu’ils s’assurent de le porter correctement lorsqu’ils ne peuvent pas maintenir une distance physique par rapport aux personnes qui ne font pas partie de leur foyer immédiat et dans les lieux publics fermés. Vous pouvez continuer d’utiliser des masques à deux couches. Il n’est pas nécessaire de les jeter s’ils sont toujours en bon état.

Un masque à trois couches offre-t-il le même niveau de protection que l’équipement de protection individuelle (ÉPI) ou qu’un masque médical?

Les masques non médicaux à trois couches, faits maison ou achetés, ne font pas partie de l’ÉPI, peu importe le matériau utilisé ou le type de filtre. Même avec le port d’un masque à trois couches, les personnes doivent tout de même suivre les recommandations suivantes : respecter les consignes de distanciation physique, se laver les mains, éviter les foules, les espaces restreints et les contacts étroits avec des personnes qui ne font pas partie de leur foyer immédiat. 

Les personnes qui doivent porter un masque médical ou chirurgical comme ÉPI dans le cadre de leur travail ne doivent pas utiliser un masque non médical. 

Qu’en est-il de mon enfant?

Les enfants peuvent être des porteurs symptomatiques (présence de symptômes) ou asymptomatiques (absence de symptômes) de la COVID-19. Les enfants âgés de deux ans ou plus devraient porter un masque afin de protéger les gens autour d’eux s’il est impossible de maintenir une distance de deux mètres. 

Les couvre-visages ne sont pas recommandés chez les enfants de moins de deux ans; et les enfants ayant un déficit cognitif qui ne pourraient pas porter un masque de manière sécuritaire. Une fois le masque en place, les enfants ne doivent pas le toucher, car cela pourrait augmenter le risque de contamination. Si vous croyez que votre enfant peut comprendre et respecter les règles entourant le port d’un masque, encouragez-le à le porter.

Voici des conseils pour encourager votre enfant à porter un masque :

  • Parlez avec votre enfant.
    • Expliquez-lui pourquoi il doit porter un masque.
    • Soyez sensible à ses émotions et écoutez ses préoccupations.
  • Choisissez un masque en présence de votre enfant.
    • Si c’est possible, faites participer votre enfant au choix d’un masque en tissu.
  • Intégrez les masques dans les jeux.
    • À la maison, mettez les masques à la disposition des enfants afin qu’ils puissent les découvrir et s’amuser avec eux.
  • N’oubliez pas que vous êtes un modèle à suivre. Par conséquent, portez aussi votre masque.

Consultez les instructions sur la manière de fabriquer vos propres masques.

Visitez ce lien pour connaître les instructions sur la manière de fabriquer un masque. Vous trouverez des instructions simples pour fabriquer des masques cousus et non cousus.

Je porte un écran facial en plastique. Est-ce correct?

Un écran facial en plastique n’offre pas un ajustement approprié autour de votre nez, de votre menton et de votre bouche. Un écran facial peut offrir une protection supplémentaire à la personne qui le porte contre les gouttelettes d’une autre personne. Cependant, il demeure possible de respirer ces gouttelettes autour de l’écran facial. Les gouttelettes respiratoires de la personne qui porte l’écran facial peuvent également s’échapper par les côtés de l’écran facial, ce qui protège moins bien les autres personnes. Si vous décidez de porter un écran facial, vous devez le faire en combinaison avec le port d’un masque en tissu.

Est-ce qu’un écran facial est une bonne solution de rechange pour une personne qui ne peut pas porter un masque?

Un écran facial ne remplace pas le port d’un masque ou d’un couvre-visage. L’écran facial ne filtre pas les gouttelettes respiratoires et n’est pas bien ajusté autour du nez, de la bouche et du menton. Toutefois, l’OMS (Organisation mondiale de la Santé) appuie l’utilisation d’écrans faciaux comme solution de rechange lorsque « rien de mieux » n’est disponible. À tout le moins, l’écran facial doit couvrir les côtés du visage et se prolonger sous le menton.

À quels endroits devez-vous porter un couvre-visage?

La politique sur le port obligatoire de couvre-visages vise les lieux intérieurs seulement. Il s’agit notamment des types de lieux suivants :

  • les dépanneurs;
  • les commerces de vente au détail, les centres commerciaux et les places commerciales;
  • les lieux fermés dans les épiceries, les boulangeries et les marchés de producteurs locaux;
  • les restaurants et les bars;
  • les lieux fermés pour les loisirs et les sports, les clubs sportifs, les salles d’entraînement, les studios de yoga, les studios de danse et les piscines;
  • les bibliothèques;
  • les centres communautaires;
  • les organismes de services communautaires;
  • les établissements de services personnels (comme les salons d’esthétique, les spas, les salons de coiffure (pour hommes et femmes) et les salons de beauté;
  • les buanderies;
  • les églises, les mosquées, les synagogues, les temples et les lieux de culte;
  • les galeries d’art, les musées, les aquariums et les zoos;
  • les salles de banquet, les centres de congrès, les arénas, les stades et les autres lieux d’événements;
  • les établissements immobiliers, comme les lieux faisant l’objet d’une journée portes ouvertes, les centres de présentation;
  • les aires communes dans les hôtels, les motels et les locations à court terme (notamment les halls, ascenseurs, salles de réunion, toilettes, salles de lavage, salles d’entraînement et cuisines);
  • les établissements de divertissement, dont les lieux de concert, les théâtres, les cinémas et les casinos;
  • les bureaux d’affaires accessibles à la population;
  • les transports en commun;
  • les véhicules de transport privés (p. ex., taxis, limousines, covoiturage).

En plus, le ministère de l'Éducation a rendu les masques obligatoires dans les écoles, les agences de garde d'enfants et  les camps de jour. Les élèves de la 1re à la 12e année devront porter un masque à l’intérieur de l’école, lorsque la distanciation physique est impossible et dans les autobus scolaires. Cela comprend les salles de classe et les corridors. Le personnel scolaire doit aussi porter un masque. On encourage les élèves de la maternelle et de jardin à porter un masque, mais cela n’est pas obligatoire. Visitez notre page Web sur la COVID-19 et nos écoles pour plus d'informations.

À quels endroits les couvre-visages ne sont-ils pas requis?

Actuellement, l’exigence relative au port obligatoire d’un masque vise seulement les lieux publics fermés.

Certains établissements de services où il est impossible de porter un couvre-visage, comme chez le dentiste, vous permettent d’enlever temporairement votre masque pendant que vous recevez des services. Ces endroits inclus :

  • Lorsque vous communiquez avec quelqu’un qui a des troubles auditifs.
  • Lors d’une participation active dans une activité physique ou sportive, dont les activités aquatiques.
  • Lors de la consommation d’aliments ou de boissons.
  • Lorsque vous recevez des services sur des régions du visage qui seraient autrement couvertes par un masque, lorsque de tels services sont autorisés selon la loi.
  • À des fins médicales ou en cas d’urgence.

Qu’arrivera-t-il si je ne porte pas un couvre-visage?

Des amendes jusqu'à 750 $ peuvent être imposées pour le non-respect des mesures de santé publique comme le fait de ne pas porter de couvre-visages dans les lieux publics.

Dois-je présenter une preuve d’exemption?

Aucune personne n’est tenue de présenter une preuve d’exemption visant le port obligatoire d’un couvre-visage. NE demandez PAS une preuve d’exemption.

Qui est exempté de l’obligation de porter un couvre-visage?

Voici les personnes qui ne sont pas tenues de porter un couvre-visage : les enfants de moins de deux ans; les enfants de moins de deux ans sur le plan du développement ou qui ne peuvent pas comprendre comment porter un couvre-visage correctement; les personnes qui ont de la difficulté à respirer et celles qui ont des troubles auditifs; les personnes inconscientes ou invalides ou celles qui ne peuvent pas mettre ou enlever leur masque sans l’aide d’une autre personne; les employés qui peuvent maintenir une distance physique dans des entreprises qui ne sont pas accessibles à la population.

J’ai de la difficulté à entendre et je ne comprends pas les gens lorsqu’ils portent un masque.

Certaines situations pourraient nécessiter le retrait temporaire du masque. Si une personne est sourde ou si elle a des troubles auditifs, les employés peuvent être obligés d’enlever leur masque. Respectez la procédure pour enlever le masque de manière sécuritaire et maintenez une distance de deux mètres par rapport aux autres. Remettez votre masque une fois la situation réglée.

Doit-on tout de même maintenir une distance de deux mètres par rapport aux autres lorsqu’on porte un couvre-visage?

Oui. Le port d’un masque ne remplace pas les autres mesures de santé publique actuellement en place : maintenir une distance physique, rester à la maison lorsqu’on ne se sent pas bien, se laver les mains, adopter de bonnes pratiques d’hygiène lorsqu’on tousse ou éternue, éviter de toucher son visage et nettoyer les surfaces fréquemment touchées. Il demeure important de suivre les marques et les affiches dans les magasins ou les édifices (par exemple, les flèches sur le plancher et les autocollants indiquant les deux mètres de distance) pour maintenir deux mètres de distance physique par rapport aux autres.

Y a-t-il des situations où nous avons l’autorisation de retirer notre masque?

Nous reconnaissons que le port d’un couvre-visage en tissu pourrait être impossible dans certaines situations. Dans certains cas, le port d’un masque pourrait aggraver un problème physique ou mental ou soulever des préoccupations en matière de sécurité. Par exemple :   

  • Lorsque vous communiquez avec quelqu’un qui a des troubles auditifs.
  • Lors d’une participation active dans une activité physique ou sportive, dont les activités aquatiques.
  • Lorsque vous consommez des aliments ou des boissons.
  • Lorsque vous recevez des services sur des régions du visage qui seraient autrement couvertes par un masque, lorsque de tels services sont autorisés selon la loi.
  • À des fins médicales ou en cas d’urgence.

* Assurez-vous de laver vos mains avant de mettre votre couvre-visage et après l’avoir enlevé. 

Puis-je enlever mon masque dans mon véhicule lorsque je me déplace entre deux magasins?

Les masques en tissu peuvent être réutilisés tout au long de la journée s’ils ne sont pas souillés ou endommagés. Lavez-vous les mains, enlevez votre masque et pliez-le en deux. Pliez les faces externes du masque vers l’intérieur de sorte que la surface contaminée n’entre pas en contact avec une autre surface pendant la période de rangement. Placez votre masque dans un sac propre et fermé jusqu’à ce que vous soyez prêt à le réutiliser le même jour. Les masques jetables doivent être jetés. Évitez de les réutiliser ou de les laver. 

Puis-je porter mon masque en tissu toute la journée?

Vous pouvez porter votre masque toute la journée, pourvu qu’il ne soit pas humide, endommagé ou souillé. Ne placez pas votre masque dans votre poche. 

Comment doit-on laver les masques en tissu?

Les masques en tissu réutilisables doivent être lavés après chaque utilisation.

Il est recommandé de laver les masques dans une machine à laver, en utilisant le réglage de température le plus chaud, avec un détergent à lessive ordinaire et de les faire sécher complètement dans une sécheuse.

Si vous n’avez pas accès à une laveuse et à une sécheuse, vous pouvez laver les masques dans un évier à l’eau chaude savonneuse et les laisser sécher complètement à l’air ambiant. Vous devez laver et désinfecter l’évier avant et après le lavage du masque pour éviter une contamination croisée.

Vous pouvez aussi laver les masques non médicaux réutilisables dotés d’une couche filtrante non tissée de la même façon. Si le masque réutilisable est doté d’une couche filtrante jetable, retirez le filtre avant de laver le masque. Les filtres jetables doivent être remplacés chaque jour ou selon les instructions du fabricant. 

Peut-on partager les masques non médicaux avec d’autres personnes après les avoir lavés?

Même après les avoir lavés, il ne faut pas partager les masques non médicaux avec d’autres personnes. Une étiquette portant le nom de la personne devrait être apposée sur chaque masque de sorte que le masque soit seulement utilisé par la même personne après le lavage et le séchage. Si les masques en tissu ne peuvent pas être attribués aux mêmes personnes chaque fois, il est alors recommandé d’utiliser des masques jetables à usage unique.

Que dois-je savoir sur le port de masque à l'extérieur?

  • Remplacez les masques qui deviennent humides ou gelés par temps froid.
  • Assurez l’accès à plusieurs masques tout au long de la journée et remplacez les masques qui deviennent mouillés.
  • Maintenez une distance physique de deux mètres, dans la mesure du possible, en particulier si une personne doit enlever son masque lorsqu’elle est à l’extérieur.
  • N’utilisez pas un cache-cou ou un foulard au lieu d’un masque, car ceux-ci ne peuvent être scellés autour du nez et de la bouche. Il se peut également qu’ils ne soient pas fabriqués avec le tissu recommandé.

Mythes courants

Les couvre-visages causent-ils des empoisonnements au CO2?

Non. Le port prolongé d’un couvre-visage peut être inconfortable. Cependant, cela n’entraîne pas d’empoisonnement au CO2. -Source : OMS

Les couvre-visages causent-ils une insuffisance en oxygène?

Non. Le port prolongé d’un couvre-visage peut être inconfortable. Cependant, cela n’entraîne pas une insuffisance en oxygène. -Source : OMS


Ressources supplémentaires


Si vous cliquez sur un lien vers une ressource et qu’il ne fonctionne pas, votre navigateur Web (p. ex., Internet Explorer) est probablement désuet. Appuyez sur F5 pour télécharger la ressource ou pour avoir accès au site Web du Bureau de santé Porcupine à partir d’un navigateur différent.