Skip to main content Skip to Navigation Skip to Footer

COVID-19 : Test de dépistage

Qui est admissible au test de dépistage de la COVID-19?

Le ministère de la Santé fournit des directives concernant l’admissibilité au test de diagnostic de la COVID-19. Depuis le 24 septembre, les Ontariennes et les Ontariens doivent passer un test de dépistage uniquement dans les cas suivants :

  • s'ils présentent des symptômes de la COVID-19;
  • s'ils ont été informés par leur bureau de santé publique ou par une notification d'exposition de l'application Alerte COVID qu'ils ont été exposés à un cas confirmé du virus;
  • s'ils résident ou travaillent dans un milieu où sévit une éclosion de COVID-19 indentifiée par le bureau de santé publique local qui les en a informés;
  • s'ils sont admissibles à un test de dépistage dans le cadre d'une initiative de dépistage ciblé mise en place par le ministère de la Santé out le ministère des Soins de longue durée.

Les symptômes incluent :

  • Fièvre
  • Toux nouvelle ou aggravée
  • Difficultés à respirer
  • Mal de gorge/voix rauque
  • Difficulté à avaler
  • Perte du sens de l'odorat ou du goût
  • Nausée
  • Vomissement
  • Diarrhée
  • Douleur abdominale
  • Écoulement nasal ou une congestion nasale

Symptômes atypiques à surveiller chez les enfants, les personnes âgées, et les personnes qui ont une déficience intellectuelle :

  • Une fatigue ou un malaise inexpliqué
  • Douleurs musculaires
  • Un délire
  • Des chutes inexpliquées ou accrues
  • Un déclin fonctionnel aigu
  • Une exacerbation de problèmes de santé chroniques
  • Des frissons
  • Des maux de tête
  • Une laryngotrachéite aiguë
  • Une conjonctivite
  • Une vascularité inflammatoire multisystemique (chez les enfants)

L’outil d’auto-évaluation affiché sur le site du Ministère a été mis à jour afin de refléter l’élargissement des critères de dépistage.

Quel est le rôle du personnel de santé publique en matière de dépistage?

Le Bureau de santé Porcupine figure parmi les organismes que les personnes peuvent appeler si elles croient présenter des symptômes de COVID-19. Si vous croyez présenter des symptômes de COVID-19, il faut vous auto-isoler immédiatement. Communiquez avec le centre d’évaluation de votre localité, votre fournisseur de soins de santé ou le Bureau de santé Porcupine au 1 800 461-1818.

Qui est chargé de réaliser les tests de diagnostic de la COVID-19?

Dans notre district, le test de diagnostic comme tel (l’écouvillonnage) est effectué par des fournisseurs de soins primaires aux centres d’évaluation ou par des membres du personnel des Services médicaux d’urgence, à domicile. Il faut un rendez-vous pour subir un test.

Qu’est-ce que les autorités de santé publique recommandent de faire à quiconque présente des symptômes de COVID-19?

Si vous manifestez des symptômes de COVID-19, vous devez vous auto-isoler pendant 14 jours dès l’apparition des symptômes, et suivre les conseils de votre fournisseur de soins de santé.

De plus, si vous avez récemment voyagé en dehors du Canada ou si vous avez été en contact étroit avec un cas confirmé, que vous éprouviez des symptômes ou non, vous devez vous auto-isoler pendant 14 jours.

Vous devez vous isoler dans un endroit où vous n’aurez pas en contact avec des personnes vulnérables, comme :

  • des adultes de 65 ans et plus, ou
  • des personnes ayant des problèmes de santé sous-jacents

Comment vais-je être informé de mes résultats?

Les personnes qui présentent des symptômes et celles dont le résultat du test est positif recevront un appel téléphonique. N’appelez pas la ligne d’information sur la COVID-19 pour obtenir vos résultats.

Depuis le 3 avril, le gouvernement de l’Ontario a mis en place un nouveau portail convivial en ligne  pour permettre aux membres du grand public d’avoir facilement accès à leurs résultats de test de diagnostic de la COVID-19. Il s’agit d’une façon rapide et sécurisée de vérifier votre résultat au moyen d’un ordinateur ou d’un dispositif mobile.

Si votre résultat est non décisif (non concluant), vérifiez de nouveau 24 heures plus tard, car cela signifie que le dépistage est en cours.

Marche à suivre si votre résultat est négatif

Si vous avez obtenu un résultat négatif et que :

  • Vous êtes un travailleur des services essentiels , communiquez avec votre employeur ou le service des ressources humaines pour savoir quoi faire. Si vous ne travaillez pas, suivez les consignes ci?dessous qui s’appliquent à vous.
  • Vous avez voyagé récemment ou vous avez été exposé à un cas (personne ayant reçu un diagnostic de COVID-19), vous devriez continuer à vous auto-isoler jusqu’à ce que :
    • vous ayez terminé les 14 jours d’auto-isolement (à partir du moment où vous êtes rentré au Canada [si vous avez voyagé]) ou depuis votre dernière exposition au cas);
    • vous êtes sans fièvre pendant 24 heures et vos symptômes ont commencé à s’atténuer.
  • Vous n’avez pas voyagé récemment et vous n’avez pas été exposé à un cas, vous devriez continuer à vous auto-isoler jusqu’à ce que vous soyez sans fièvre pendant 24 heures et que vos symptômes aient commencé à s’atténuer.

Marche à suivre si votre résultat est positif

Le bureau de santé communiquera directement avec les personnes qui ont reçu un résultat positif pour :

  • les informer des résultats de l’analyse en laboratoire;
  • savoir quand leurs symptômes sont apparus et comment elles se sentent au moment de l’appel;
  • effectuer la recherche des contacts – déterminer avec qui la personne infectée a été en contact;
  • leur fournir des instructions pour la suite de l’auto-isolement;
  • les informer que le BSP les appellera tous les jours jusqu’à la fin de la période d’isolement. Ces appels quotidiens ont pour but de permettre au BSP de s’assurer que les personnes continuent à s’auto-isoler et à surveiller leurs symptômes.

Autres questions fréquemment posées concernant les tests de diagnostic

Quels sont le processus et le temps nécessaire pour confirmer un cas de COVID-19 en laboratoire?

Les prélèvements se font aux centres d’évaluation de Timmins, de Cochrane, d’Iroquois Falls, de Kapuskasing, de Hearst, de Hornepayne et de Smooth Rock Falls, ainsi que dans les hôpitaux ou au domicile de la personne par un ambulancier (partout dans le district).

On envoie ensuite les prélèvements à un laboratoire de Santé publique Ontario à Timmins qui sert la région du Nord-Est. Selon la capacité du laboratoire, les échantillons sont analysés ou envoyés à un autre laboratoire pour analyse. Les laboratoires sont ouverts sept jours sur sept. On peut devoir attendre plusieurs jours avant de recevoir les résultats. Aussi, il faut parfois réaliser des analyses supplémentaires au Laboratoire national de microbiologie à Winnipeg, ce qui nécessite plus de temps.

Pourquoi ne publie-t-on pas le nom des cas positifs de COVID-19 ou les lieux qu’ils ont fréquentés?

Le bureau de santé est tenu de protéger la vie privée et les renseignements personnels de tous. Pendant l’investigation liée à un cas positif, le bureau de santé ne rend publics que les renseignements nécessaires pour informer et protéger le public. Il publiera des renseignements spécifiques s’il y a pour les membres de la communauté un risque d’exposition qui nécessite un suivi. Si vous avez été en contact étroit avec un cas positif, le BSP communiquera avec vous directement pour vous fournir des renseignements et les consignes à suivre.

Est-ce que le bureau de santé est au courant de tous les cas de COVID-19 dans notre communauté?

On demande aux fournisseurs de soins de santé d’aviser le Bureau de santé Porcupine quand leurs patients subissent un test de diagnostic de la COVID-19. Toutefois, le bureau de santé pourrait ne pas être informé de tous les tests réalisés.

Le bureau de santé reçoit systématiquement les résultats d’analyses de laboratoire de tous les cas positifs de COVID-19 qui vivent dans la région desservie par le BSP.

Comment le bureau de santé détermine-t-il les « contacts » d’un cas positif?

Il effectue une recherche poussée afin d’identifier toutes les personnes qui ont récemment été en contact avec les cas. Il recueille les renseignements suivants :

  • Moment des contacts avec les autres
    • Est-ce que les contacts ont eu lieu pendant que la personne était infectieuse?
    • Pour ce faire, il utilise la période recommandée par les autorités provinciales quant à la recherche des contacts, soit 48 heures avant l’apparition des symptômes chez les cas jusqu’à 14 jours après la survenue des symptômes. Il demande aux personnes infectées de fournir le nom des personnes avec qui elles ont eu un contact à partir de deux jours avant qu’elles aient commencé à ne pas bien se sentir jusqu’au début de leur auto-isolement ou jusqu’à 14 jours après l’apparition des symptômes.
  • Type et durée du contact avec les autres
    • On détermine s’il s’agit de contacts physiques étroits (p. ex. un membre du ménage) ou non étroits (p. ex. s’arrêter dans la rue pour parler à un voisin).
  • Facteurs de risque possibles pour chaque personne avec qui le cas a eu un contact
    • Troubles médicaux qui augmentent le risque de maladie (système immunitaire affaibli).
    • Âge – les personnes âgées sont plus à risque de contracter la COVID-19.
    • Groupes de personnes vulnérables (refuges, fournisseurs de soins de santé ou fournisseurs de soins de longue durée) qui sont plus à risque de contracter la COVID-19.

Selon les renseignements recueillis, le bureau de santé communique avec les personnes qui, en raison de leur exposition au cas de COVID-19, pourraient être à risque de contracter le virus.

Ce ne sont pas toutes les personnes ayant eu un contact avec un cas positif qui sont à risque. Par exemple, envoyer la main à un voisin de l’autre côté de la rue, même si la personne est infectieuse, ne pose pas de risque. Avoir été à la même épicerie que le cas, mais ne pas avoir eu un contact prolongé (des heures) ou un contact étroit (embrasser, partager de la nourriture ou cohabiter) avec le cas positif n’est pas considéré comme un contact.

Comment vais-je le savoir si on me considère comme un contact?

Après avoir examiné le type et la durée de l’exposition qui a eu lieu ainsi que les facteurs de risque associés à ce type d’exposition, le bureau de santé avise toutes les personnes qui, selon toute probabilité, ont été exposées au virus.

De plus, le gouvernement encourage le téléchargement de la nouvelle application Alerte COVID sur les téléphones intelligents. L’application permet aux utilisateurs de savoir s'ils ont pu être exposés au virus. C’est gratuit, facile à utiliser et entièrement sécurisée. Plus le nombre d'utilisateurs sera élevé, plus elle sera efficace pour arrêter la propagation de la COVID-19. Trouvez plus de détails ici.

Que faire si je pense être un contact, mais que personne ne m’a appelé?

Si vous êtes considéré comme un contact, le bureau de santé vous appellera. Si vous ne recevez pas d’appel du bureau de santé, c’est parce qu’on ne vous considère pas comme un contact qui a probablement été exposé au virus.

J’ai eu un contact avec un cas positif de la région du BSP. Que dois-je faire?

Les personnes qui ont eu un contact avec une personne ayant reçu un résultat positif au test de diagnostic de la COVID-19 devraient s’auto-isoler à la maison et surveiller l’apparition de symptômes d’infection pendant 14 jours. Les symptômes peuvent être de légers à graves. Voici les symptômes à surveiller : fièvre, toux, difficulté à respirer (essoufflement), douleurs musculaires, fatigue, maux de tête, mal de gorge ou voix rauque, écoulement nasal, difficulté à avaler, perte du sens de l’odorat ou du goût, diarrhée et nausées ou vomissements. On fournira aux contacts concernés les conseils et les recommandations à suivre.

Je suis en contact étroit avec une personne qui a reçu un résultat positif et qui est en auto?isolement. Est-ce que je dois moi aussi m’auto-isoler pendant 14 jours?

Oui, vous devez vous auto-isoler si vous êtes en contact étroit avec un cas positif qui est en quarantaine (auto-isolement). Vous devez aussi informer les personnes avec qui vous avez été en contact étroit dans les deux jours précédant l’apparition des symptômes. Ces personnes doivent aussi s’auto-isoler. Vous DEVEZ vous auto-isoler (vous placer en quarantaine) pendant 14 jours à partir de votre dernière exposition connue à un cas positif de COVID-19. Si vous présentez des symptômes appelez votre fournisseur de soins de santé ou le bureau de santé.

Que faire si je connais quelqu’un qui ne s’isole pas comme il devrait et qui pose un risque pour les autres?

Toutes les personnes qui ont voyagé à l’étranger sont obligées de s’auto-isoler (se placer en quarantaine) pendant 14 jours dès leur retour au Canada. Les personnes qui refusent de se conformer à ce décret pourraient se voir imposer une amende pouvant aller jusqu’à 750 000 $ ou une peine d’emprisonnement de six mois. En Ontario, il n’existe actuellement pas de protocole d’application des directives concernant l’éloignement physique et l’auto?isolement (non lié à un voyage à l’étranger). En ce qui concerne les entreprises ontariennes, on peut leur imposer une amende en vertu de la Loi sur la protection civile et la gestion des situations d’urgence depuis la déclaration d’état d’urgence en Ontario. Ce sont les autorités policières locales qui sont chargées d’appliquer les décrets. Les amendes peuvent aller jusqu’à 1 000 $ pour les individus et jusqu’à 500 000 $ pour les entreprises.