Skip to main content Skip to Navigation Skip to Footer
page banner image

Sites et services de consommation supervisée

Illustration : Michelle, Mique et Grondin, Beau. Murale créée pour la Journée internationale de sensibilisation aux surdoses. 2019. Timmins (Ontario).   

Les renseignements qui suivent portent sur une proposition de site permanent de consommation supervisée (SCS) à Timmins financé par le gouvernement provincial. Ils n’ont pas trait au site temporaire appelé Site de Santé sûr de Timmins, que nous avons mis en place en attendant de pouvoir instaurer un site permanent de consommation supervisée à Timmins (il n’y aura qu’un seul site).

Les deux types de sites sont des sites de consommation supervisée (ou sites de prévention des surdoses) où les gens peuvent recevoir des services médicaux afin de prévenir la mort causée par une surdose. Toutefois, les différences ci-dessous les distinguent l’un de l’autre :

Site de services de consommation et de traitement (SCT)

  • Long terme : renouvellement tous les cinq ans Processus de demande plus long
  • 2 demandes (une au gouvernement fédéral et une au gouvernement provincial)
  • Financé par le gouvernement provincial
  • La consultation communautaire fait partie du processus de demande

Site de besoins urgents en santé publique/Site de Santé sûr de Timmins

  • Court terme/temporaire pour répondre à un besoin urgent dans la communauté
  • Processus de demande plus court
  • 1 demande (au gouvernement fédéral)
  • Non financé par le gouvernement provincial

Pour en savoir plus long sur le Site de Santé sûr de Timmins ainsi que sur les avantages qu’offrent les sites de consommation supervisée, visitez le www.shst.ca/ssst

Que sont les sites de consommation supervisée (SCS)?

En Ontario, les sites de consommation supervisée financés par le gouvernement provincial s’appellent sites de services de consommation et de traitement (SCT).  

Le site de consommation supervisée est un espace contrôlé où les gens peuvent consommer des drogues obtenues au préalable sous la surveillance d’un personnel formé qui peut intervenir en cas d’urgence médicale (surdose). Les personnes qui utilisent ce service peuvent recevoir des soins médicaux de base, se faire adresser à des services de traitement ainsi qu’avoir accès à des lits de sevrage et à d’autres services de santé et services sociaux.
Les sites de consommation supervisée sauvent des vies et créent des communautés plus sûres. Les recherches montrent que les sites de consommation supervisée offrent les avantages suivants  :

  • Ils sauvent des vies en réduisant le nombre de surdoses mortelles ou non mortelles.
  • Ils réduisent la propagation de maladies infectieuses comme le VIH et l’hépatite C chez les personnes qui consomment des drogues.
  • Ils mettent les personnes qui consomment des drogues en contact avec des services de santé mentale, des services de traitement des dépendances, des services de soins de santé primaires et des services sociaux tels que l’aide au logement et d’autres services de soutien.
  • Ils réduisent la consommation de drogues en public et permettent l’élimination sécuritaire des aiguilles.

Terminé

Étude de faisabilité/sondages communautaires

On a tenu une consultation générale au moyen de sondages concernant la création d’un site de consommation supervisée à Timmins (avant de proposer un emplacement pour le site). En tout, 59 % des 529 répondants ont reconnu les avantages de la mise en place d’un site de prévention des surdoses à Timmins. Durant une autre consultation distincte menée auprès de 107 personnes qui consomment des drogues, 74 % des répondants ont dit qu’ils utiliseraient un SCT.

Sondage mené auprès des partenaires

  • On a demandé aux membres du comité directeur de la Stratégie antidrogue de Timmins et de la région (SADTR) de participer à un sondage en ligne afin de fournir un apport concernant le site de consommation supervisée proposé.
  • 12 organismes ont répondu au sondage.
  • Les résultats ont été compilés et analysés.  

Sondage mené auprès du grand public (du 1er au 31 mai 2022)

  • On a lancé un sondage en ligne afin de mieux comprendre la perception des gens d’ici face au site de consommation supervisée, de connaître les niveaux de soutien et d’opposition et de recueillir une rétroaction sur les questions et les préoccupations liées à ce projet.
  • 529 personnes ont répondu au sondage.
  • Les résultats ont été compilés et analysés.

Sondage mené auprès de personnes qui s’injectent des drogues (de mars à août 2022)

  • Les organismes participants ont réalisé des sondages en personne (de mars à août 2022) auprès de personnes qui s’injectent des drogues.
  • Ce sondage avait pour but de connaître l’opinion des personnes qui pourraient avoir recours à un site de consommation supervisée afin d’éclairer le besoin, les services requis et la planification d’un tel site.
  • 107 personnes ont répondu au sondage.
  • On procède actuellement à l’analyse des résultats.

Il sera possible d’obtenir le sommaire de tous les sondages une fois qu’il sera achevé.

Exploitant

  • La filiale de Cochrane-Timiskaming de l’ACSM (ACSM-CT) a pour mission d’aider les personnes vivant avec la maladie mentale ou touchées par la maladie mentale en leur donnant le soutien et les services nécessaires dans leur cheminement vers une vie heureuse et satisfaisante, tout en faisant de la sensibilisation et de la promotion des droits afin de créer des collectivités accueillantes où chaque personne peut vivre pleinement.
  • La filiale de Cochrane-Timiskaming de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM-CT) s’est portée volontaire pour gérer le site de consommation supervisée proposé. Nous avons pour vision de créer une communauté qui considère la santé mentale comme un élément essentiel au bien-être.  
  • L’ACSM-CT est très bien placée pour gérer le SCT, étant donné qu’elle :
    • fournit déjà les services complémentaires intégrés nécessaires pour aider les clients qui consomment des drogues à obtenir des soins primaires, un traitement et d’autres services de santé et services sociaux;
    • est un chef de file dans la région en matière de prestation de services de santé mentale et de traitement des dépendances; elle élabore et met en œuvre des approches novatrices dans le domaine.
  • Même si c’est l’ACSM qui gérera le site proposé, cette initiative a toujours été un effort collectif qui bénéficie de l’approbation, du soutien et de la collaboration des organismes du comité directeur de la Stratégie antidrogue de Timmins et de la région.

Évaluation des emplacements 

Après nous être conformés aux processus de demande et aux exigences visant les emplacements (comme elles ont été établies par le ministère de la Santé et Santé Canada), nous avons déterminé que le 21, rue Cedar Nord serait l’emplacement qui conviendrait le mieux à l’aménagement du site permanent proposé de services de consommation supervisée (également appelés, en Ontario, services de consommation et de traitement). 

Selon les critères établis par le gouvernement provincial, l’emplacement doit se trouver : 

  • dans un des secteurs où il y a la plus forte concentration de consommation de substances selon le nombre d’appels reçus par les services médicaux d’urgence en relation avec des cas soupçonnés de surdose et où on trouve souvent des seringues jetées un peu partout – à Timmins, le site doit être près du centre-ville; 
  • près de services de santé, de services sociaux et de services de réduction des méfaits et y être intégré;  
  • à une distance raisonnable des écoles, des services de garde agréés et des parcs.  

Autres facteurs clés qui ont favorisé le choix du 21, rue Cedar Nord comme emplacement du site proposé  

  • L’emplacement appartient au Conseil d’administration des services sociaux du district de Cochrane (CASSDC), qui a déjà manifesté un appui solide à l’aménagement d’un site de consommation supervisée à cet emplacement.  
  • L’emplacement s’est déjà vu accorder une exemption par Santé Canada (en tant que site temporaire).  
  • L’emplacement nécessite peu ou pas de rénovations pour devenir un site permanent.   
  • L’emplacement ne comporte pas de coûts initiaux ni de coûts de possession.  
  • Les clients connaissent déjà l’endroit et l’acceptent, comme en témoigne le nombre de visites faites au site temporaire.  
  • Les installations comprennent une salle clinique qui permettra la prestation de services de soutien sur place.  
  • L’emplacement se trouve dans un secteur où des services d’intervention communautaire sont déjà offerts.   

Processus d’évaluation des emplacements 

  • L’évaluation des emplacements a eu lieu du mois d’août au mois de novembre 2022.  
  • Le groupe de travail SCT de la Stratégie antidrogue de Timmins et de la région (SADTR) a dirigé le processus avec l’aide du comité directeur de la SADTR et celle des Services de logement du CASSDC.  
  • Le groupe de travail SCT de la SADTR a examiné plusieurs emplacements; le 21, rue Cedar Nord est celui qui satisfaisait au plus grand nombre de critères.  
  • Il y a eu des discussions avec Santé Canada (26 octobre 2022) et avec le ministère de la Santé (2 novembre 2022) visant à cerner toute préoccupation relativement au respect de leurs critères respectifs que pourrait soulever cet emplacement – aucune préoccupation n’a été cernée.  
  • Le comité directeur de la SADTR est prêt à passer à la présentation des demandes nécessaires à l’aménagement du site permanent proposé au 21, rue Cedar Nord (15 novembre 2022).  

Séances d'information communautaires

  • Dates et heures auxquelles ont eu lieu les séances d'information communautaires virtuelles : 
    • 14 décembre 2022, de 14 h à 15 h 30;
    • 14 décembre 2022, de 17 h 30 à 19 h.

En cours

Engagement des résidents du quartier 

La consultation communautaire a pour but d’informer les gens des détails concernant le site, de les renseigner sur les services de consommation supervisée en général et de cerner les préoccupations. Ainsi, il sera possible de dresser des stratégies en conséquence et de les mettre en œuvre.  

  • Les consultations sont en cours avec les résidents du quartier du 21, rue Cedar Nord. 

Il y aura une séance destinée aux membres de la Timmins Business Improvement Association (BIA) le 12 janvier 2023.  

Approbation de l’administration municipale 

Le 15 décembre 2022, les représentants de la filiale de Cochrane-Timiskaming de l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM-CT) et ses partenaires se sont entretenus avec les conseillers municipaux de Timmins pour leur demander d’approuver l’emplacement et l’aménagement du site permanent proposé. Les conseillers rendront leur décision en janvier 2023.

Prévu

Engagement continu

  • Groupe de travail SCT – Une fois que le site sera ouvert, on créera un groupe de travail afin d’assurer l’engagement continu de la population. Les membres du groupe se réuniront pour échanger des mises à jour concernant le site, collaborer à la planification pour faire en sorte qu’il y ait en place les procédures nécessaires permettant d’intervenir en cas de problèmes et continuer à interagir de manière proactive avec les voisins à proximité du site pour répondre à leurs questions et prévenir les problèmes.

Présentation des demandes

  • L’établissement d’un site de consommation supervisée exige la présentation à Santé Canada d’une demande d’exemption à l’article 56.1 de Loi réglementant certaines drogues et autres substances ainsi que la présentation au gouvernement provincial d’une demande de financement.
  • Notre date d’échéance pour envoyer la demande est le 31 janvier 2023.  

À notre sujet – Stratégie antidrogue de Timmins et de la région (SADTR)

Le projet du site de consommation supervisée proposé a toujours été un effort collectif qui bénéficie de l’approbation, du soutien et de la collaboration des organismes du comité directeur de la Stratégie antidrogue de Timmins et de la région.

La Stratégie antidrogue de Timmins et de la région (SADTR) est un groupe communautaire composé de représentants de divers organismes de services de santé, de services sociaux et de services judiciaires qui collaborent à la réduction de la gamme des méfaits associés à la consommation de substances.

Les partenaires de la SADTR abordent la consommation de substances sous les angles de la prévention,  du traitement, de la réduction des méfaits, de l’application de la loi et de la gestion des urgences.

Le comité directeur de la SADTR reconnaît l’importance de fournir dans la région des services de consommation supervisée, lesquels font partie d’une stratégie antidrogue globale plus vaste.

La présentation d’une demande d’établissement d’un site de consommation supervisée à Timmins est un exemple de l’effort collectif déployé dans la région pour lutter contre la consommation d’opioïdes et les surdoses.

Les mises à jour sur le processus de planification du site de consommation supervisée seront affichées ici.

Raisons pour lesquelles Timmins a besoin d’un site de consommation supervisée (SCS)

La région du Bureau de santé Porcupine affichait le deuxième taux le plus élevé de décès par surdose d’opioïdes dans la province en 2020 et le quatrième taux le plus élevé en 2021. 

Timmins affiche le taux le plus élevé de décès par surdose d’opioïdes dans la province en comparaison avec d’autres moyens centres de population. 

Un des facteurs de risque les plus importants liés aux décès par surdose d’opioïdes, c’est le fait de consommer seul. En effet, la plupart des personnes qui meurent par intoxication aux opioïdes consomment seules – dans trois cas de décès liés aux opioïdes sur quatre, personne d’autre n’était là pour intervenir.  Les drogues en circulation actuellement sont contaminées par des analogues de fentanyl toxiques. Par conséquent, les personnes qui consomment seules risquent de mourir. La mise en place d’un site de consommation supervisée élimine beaucoup de facteurs de risque de surdose, y compris le fait de consommer seul.

Autres ressources

Questions

Si vous avez des questions concernant le site permanent de consommation supervisée proposé, envoyez un courriel au Service des communications de l’ACSM-CT.
Courriel : communications@cmhact.ca