Skip to main content Skip to Navigation Skip to Footer
page banner image

Les maladies respiratoires : la COVID-19 et la grippe

Protégez-vous de la grippe et du COVID-19. Réservez votre rendez-vous de vaccination ici!

La COVID-19 et la grippe

ÉVALUATION GLOBALE
SEMAINE 7 (du 11 février – 17 février 2024)

COVID-19 Influenza (la grippe)
MODÉRÉ d’activité CHANGEMENT PAR RAPPORT A LA SEMAINE PRÉCÉDENTE Tendance À LA HAUSSE MODÉRÉ d’activité CHANGEMENT PAR RAPPORT A LA SEMAINE PRÉCÉDENTE Tendance À LA Baisse

Résumé

  • Dans l’ensemble, l’activité globale de la COVID-19 durant la semaine de surveillance 6 (du 4 au 10 février) a été modérée, semblable à celle de la semaine précédente.
  • L’activité grippale au cours de la semaine 6 a été modérée, suivant une tendance à la baisse par rapport à la semaine précédente.
  • À l’échelle provinciale, l’activité liée à la COVID-19 a été modérée, moins élevée que la semaine précédente, et l’activité grippale a été faible, semblable à celle de la semaine précédente.
  • Localement, le pourcentage de positivité le plus élevé concernait la grippe de type A, suivie de la COVID-19, puis du coronavirus humain saisonnier.
  • À l’échelle provinciale, après la COVID-19, la grippe de type A suivie du coronavirus humain saisonnier ont affiché le pourcentage de positivité le plus élevé. 

Remarques :

  1. L’évaluation globale des niveaux d’activité de la COVID-19 repose sur trois indicateurs :
    1. les nouveaux cas signalés au cours des sept derniers jours,
    2. le pourcentage de positivité enregistré au cours des sept derniers jours, et
    3. les nouvelles éclosions déclarées au cours des sept derniers jours.
  2. L’évaluation globale des niveaux d’activité de la grippe repose sur deux indicateurs :
    1. les nouveaux cas signalés au cours des sept derniers jours, et 
    2. le pourcentage de positivité enregistré au cours des sept derniers jours.
  3. Pour vous renseigner sur d’autres virus respiratoires et prendre connaissance de données locales et provinciales, consultez l’Outil de surveillance des virus respiratoires en Ontario de SPO.

Cliniques de vaccination contre la COVID-19 et la grippe

L’automne est la saison des virus respiratoires, ce qui signifie que la COVID 19 et la grippe circuleront.
Protégez vous et protégez vos proches en vous faisant vacciner.

Faites vous vacciner contre la grippe et la COVID 19 dans l’une des nombreuses cliniques du Bureau de santé Porcupine et contribuez à offrir à tous un environnement sain.

Les vaccins sont sûrs et efficaces, et ils constituent la meilleure protection offerte contre la grippe et la COVID 19.

Prendre rendez-vous en ligne


Évaluation du risque personnel. Quelle couche de protection vous convient le mieux?

Au moment de choisir les couches de protection à utiliser, tenez compte des points ci dessous.

  • Santé personnelle : Est-ce que vous ou quelqu’un avec qui vous vivez êtes à risque élevé d’avoir une maladie grave?
  • Niveau d’activité dans la communauté : Quel est le niveau actuel d’activité des virus respiratoires dans votre région?
  • Statut de vaccination : Est-ce que votre vaccination est à jour?
  • Activités prévues : Allez-vous participer à un rassemblement ou à un événement regroupant plusieurs personnes?
  • Exposition au lieu de travail : Est-ce que vous travaillez dans un milieu où le risque de transmission de virus respiratoires est élevé?
  • Prendre soin de personnes vulnérables : Est-ce que vous prenez soin d’une personne qui est à risque élevé de tomber gravement malade si elle contracte un virus respiratoire?

Votre choix de couche de protection pourrait changer selon votre situation. Par exemple, si vous êtes à risque élevé, vous pourriez choisir de porter un masque, même quand les autres n’en portent pas. 

Prendre des décisions éclairées

Après avoir évalué votre risque personnel, vous êtes prêts à choisir les couches de protection qui conviennent. Il est important de trouver un juste équilibre entre la sécurité et le confort. Songez à ce qui vous permettra le mieux de protéger votre santé et celle de votre communauté.

  • Confort personnel : Choisissez les couches qui vous procurent un sentiment de sécurité et que vous pouvez aisément maintenir.
  • Responsabilité communautaire : Rappelez-vous qu’en vous protégeant, vous protégez aussi les autres, surtout les personnes vulnérables.
  • Flexibilité : Soyez prêts à adapter vos couches de protection. 

Couches de protection

Tout comme porter plusieurs couches de vêtements vous aide à vous adapter aux températures changeantes, l’utilisation de multiples couches de protection peut vous protéger contre les virus respiratoires.

La vaccination : votre première couche de défense

Le vaccin annuel contre la grippe et le nouveau vaccin contre la COVID-19 offert cet automne constituent le premier moyen de défense contre les maladies respiratoires.

L’étiquette respiratoire : la couche essentielle

Se laver les mains régulièrement et correctement peut grandement réduire la propagation de germes. Lorsque vous sortez, ayez toujours du désinfectant pour les mains et lavez-vous souvent les mains. Couvrez-vous le nez et la bouche avec un mouchoir ou toussez ou éternuez dans le creux du coude.

Les masques : une couche de protection supplémentaire au besoin

Le port du masque est un moyen simple et puissant de protéger les gens contre les maladies respiratoires. Lorsque vous portez un masque, vous protégez et votre santé et celle des gens de votre entourage. 

Vous devriez porter un masque :

  • lorsque vous fréquentez des installations où le port du masque est obligatoire (p. ex. foyers de soins de longue durée et maisons de retraite);
  • si vous présentez des symptômes de la COVID-19 ou si avez obtenu un résultat positif au test de la COVID-19, continuez à porter un masque dans les lieux publics pendant 10 jours après l’apparition du premier symptôme ou l’obtention du résultat positif.

Songez à porter un masque dans les espaces publics achalandés, surtout si vous ou un de vos proches êtes à risque élevé de tomber gravement malade si vous contractez la COVID-19 ou une autre maladie respiratoire.

La ventilation : garder l’air frais

Augmentez la ventilation dans les lieux intérieurs en ouvrant les fenêtres ou en utilisant des purificateurs d’air.

Rester à maison quand on est malade : une couche critique

Si vous ne vous sentez pas bien, vous auriez intérêt à rester chez vous, et ce, non seulement pour vous rétablir, mais aussi pour éviter de transmettre la maladie aux autres.